Les pièges de début dans le gambit Morra de la sicilienne sont liés à la sortie précoce du cavalier noir. Mon adversaire de ce jour, très pressé de me donner de l'espace, le joue au quatrième coup... et doit le replacer sur sa case d'origine aussitôt ! Autant dire, un coup pour rien !

Autre leçon à tirer de cette partie : si un cavalier est installé dans les parages de votre roi, n'est-il pas raisonnable de l'éliminer en cas d'attaque conjointe des autres pièces ? ;-)